Gynécologie Obstétrique - MD, MSC, MMSC, Phd - Spécialiste en fertilité

Traitements innovants

La technique pour avoir un b ébé avec trois parents

Le seul centre spécialisé en Europe avec un ensemble de prix compétitifs concernant les Techniques de Remplacement des mitochondries – Transfert du Fuseau Maternel.

Récement, IO LIFE a obtenu une licence de l’Autorité  Nationale pour la Procréation médicalement Assistée pour valider la technologie du Transfert du Fuseau Maternel dans les ovocytes humains, en effectuant une série d’essais cliniques sur des ovocytes de donneuses dans le but d’explorer sa faisabilité dans le traitement des problèmes d’infertilité dus aux défauts cytoplasmiques de l’ovocyte.

Les techniques de remplacement mitochondrial en général sont conçues pour prévenir la transmission des maladies de l’ADN mitochondrial (ADNmt) de la mère à l’enfant. La présentation et la gravité de ces maladies varient, mais les symptômes courants comprennent des retards de développement, des convulsions, une faiblesse et une fatigue, une faiblesse musculaire, une perte de vision et des problèmes cardiaques, entraînant une morbidité et, dans certains cas, une mort précoce.

La technique de transfert du fuseau est basée sur le transfert du génome nucléaire de l’ovocyte d’une femme affectée à un ovocyte d’une donneuse saine dont son propre génome nucléaire est retiré. Après des années de recherche, différents groupes ont convenu que l’utilisation de la technique de transfert du fuseau dans les ovocytes humains peut représenter une technologie puissante pour prévenir la transmission des maladies mitochondriales des femmes affectées à leurs enfants, ou pour le traitement de l’infertilité causée par des défauts associés au cytoplasmique dans ovocytes.

Afin d’établir des modèles cliniques pour cette nouvelle approche thérapeutique, différentes recherches ont été publiées démontrant que le fuseau méiotique peut en effet être remplacé avec succès à la fois dans les ovocytes animaux et humains. En fait, grâce à cette technique, deux bébés en bonne santé sont déjà nés. À l’heure actuelle, bien que la prévalence des patients atteints de maladies à ADNmt ne soit pas si courante, l’une des principales causes d’échec répété de la FIV, par exemple l’échec de l’implantation, dans les techniques de procréation assistée a été attribuée à des défauts affectant le cytoplasme de l’ovocyte plutôt que des carences en ADN nucléaire. Pour ces cas d’infertilité causés par des défauts ooplasmiques, le transfert du complexe fuseau-chromosome dans un ovocyte donneur pourrait ainsi représenter une stratégie très précieuse pour surmonter ce problème. De plus, cette technique permettrait aux femmes stériles d’avoir leurs propres enfants biologiques, évitant à ces couples de passer par un cycle de don d’ovules, ce qui entraînerait un bébé non génétiquement lié à la mère.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email